Entreprise en difficulté - Procédures préventives 

Votre entreprise rencontre des difficultés, ne restez pas seul,  il existe des solutions pour sauver votre entreprise, mais il faut agir vite, très vite...
 
Il faut agir avant qu'il ne soit trop tard, afin que vous puissiez continuer à gérer la destinée de votre entreprise !

Plus tôt les difficultés seront constatées et identifiées, les décisions prises rapidement, plusieurs choix resteront possibles suivant le diagnostic. 

Procédures préventives confidentielle

Il existe deux solutions confidentielles qui peuvent être mise en oeuvre avant d'être en situation de cessation des paiements. L'intérêt évident de la confidentialité, seul les créanciers avec qui vous allez négocier, seront informés des difficultés de l'entreprise, vos clients, vos concurrents, vos collaborateurs et les fournisseurs avec qui vous n'avez pas de retard de paiement, n'en sauront rien. D'où la raison de réagir rapidement dès les premiers signes d'alerte.

Un outil juridique simple et entièrement confidentiel pour retrouver le chemin de la croissance.

La procédure de conciliation, qui est confidentielle, a pour objet de rechercher un accord amiable entre l'entreprise et ses principaux créanciers et partenaires, avec l'aide d'un conciliateur afin de résoudre les difficultés qu'elle peut rencontrer...

Le mandat ad hoc procédure confidentielle et préventive, de la défaillance des entreprises. Il faut donc y recourir dès l'apparition des difficultés, avant d'être dans une situation d'état de cessation des paiement.

A votre demande auprès du T.C, un mandataire judiciaire sera désigné, il aura pour mission de conduire les négociations avec vos principaux créanciers...

Entretien et analyse de votre situation sous 24h

Prenez RDV c'est gratuit et sans engagement

Vous n'avez pas pu, voulu reconnaître les signes d'alerte, vous avez trop attendu pour réagir, ou bien vous n'aviez pas les bons indicateurs, la situation du bas de bilan ne permet plus la poursuite normale de l'entreprise, la cessation des paiements est caractérisée, dans les 45 jours la démarche auprès du TC sera obligatoire, il vous faut passer par la case "Procédure Collective".

Vous est indispensable

Le conseil d'entreprise, le co-pilote n’est ni expert-comptable, ni juriste et ne peut sous quelques formes que ce soient réaliser des actes professionnels qui sont réglementés. 

Votre expert-comptable est indispensable et très important pour votre entreprise. Jamais le consultant ne se substituera à votre expert-comptable, souvent nos missions sont complémentaires et appréciées par les cabinets comptables qui pour certains d'entre eux nous mettent en relation avec leurs clients qui se trouvent en zone de forte turbulence.

Est fortement conseillé

Lorsque nous sommes confrontés à des entreprises en situation de grandes difficultés, nous vous conseillerons toujours de vous rapprocher de votre avocat et de votre expert-comptable afin de pouvoir préparer ensemble la démarche auprès du T.C dans de bonnes conditions.

Si vous n’avez pas d’avocat nous vous mettrons en relations avec un cabinet spécialisé. Le consultant n’est pas conseil juridique ni avocat qui sont des professions réglementées.